Le bronzage est-il une protection ou le signe d'une agression?

           Les deux, dans des proportions variables selon les individus. Rappelons que certaines cellules de la peau, les mélanocytes, fabriquent sous l'action des UV une substance colorée, la mélanine, qui absorbe une partie du rayonnement. Ce mécanisme est autrement appelé « bronzage ». Pour ceux qui ont beaucoup de mélanocytes et donc bronzent facilement, sans prendre de coups de soleil, le bronzage obtenu sera plutôt une protection, mais demeurera aussi le signe d'une agression. A contrario, pour ceux qui bronzent difficilement et qui prennent des coups de soleil facilement, le bronzage sera surtout synonyme d'agression. Dans tous les cas, le bronzage ne constitue pas une protection totale contre les UV...

De plus, le bronzage naturel et celui en cabine de bronzage sont différents et n'entrainent pas forcement les mêmes effets et conséquences. Nous traiterons ce point plus en détails ultérieurement.


Le tableau ci-dessous présente les différentes dispositons au soleil selon les personnes et leur phototype :


Vidéos de l'interview d'une dermatologue :



EFFETS BENEFIQUES DES UV SUR NOTRE ORGANISME

http://www.youtube.com/watch?v=WDkA8bL1KSY


EFFETS NOCIFS DES UV SUR NOTRE ORGANISME

http://www.youtube.com/watch?v=mBpdVMPw89U


Les effets bénéfiques de l'exposition aux rayonnements UV

Les principaux effets bénéfiques de l'exposition aux UV sont :

- une action antirachitique : la synthése de la vitamine D. Celle-ci permet d'éviter certaines maladies osseuses. Selon l'OMS, si l'on part de l'hypothèse d'une exposition nulle aux UV, entraînant une carence généralisée et profonde en vitamine D, les maladies qui en résulteraient provoqueraient chaque année la perte de plus de 3,3 milliard de DALY. Dans la plupart des cas, l'exposition minimale ordinaire aux UV suffit à maintenir la vitamine D à des niveaux permettant d'éviter ces problèmes de santé.

- action calorique: sensation de bien-être, relaxation, sécrétion d'endorphine.

- la pigmentation immédiate, qui donne "bonne mine".

- stimulation de la synthèse de mélatonine : effets antidépresseur.


Les effets néfastes de l'exposition aux rayonnements UV

A moyen terme, les effets nocifs des rayons UV sur notre organisme sont :

- L'érythème actinique (entre 6 et 24h après l'exposition).

- A partir de 48h : la pigmentation retardée causée par les UVB.

- L'altération du système immunitaire, soit le phénomère d'immunosuppression des lymphocytes T.

- Une mutation de notre ADN causée par la formation de ponts entre les molécules de timine.


Le shéma ci-dessous présente les effets nocifs à long terme d'une surexposition :


Ce shéma présente, en résumé, les effets aussi bien bénéfiques que nocifs d'une exposition au rayons ultraviolet, ainsi que le type d'UV qui est à l'origine de ces effets et le temps qu'il y a entre l'exposition et ces conséquences. 


Le bronzage nous affecte tous

 Pendant les périodes où le bronzage devient à la mode, il est primordial de se renseigner sur toutes les maladies de la peau qui peuvent en résulter en consultant un dermatologue. Il est également essentiel de se protéger contre le soleil. L’utilisation des crémes solaires est d’un grand secours pour éviter les effets néfastes des rayonnements ultraviolets. 

Les deux méthodes qui peuvent prévenir les problèmes cutanés ainsi que le cancer sont : l'auto surveillance de la peau et la protection contre les rayons nocifs. Il faut savoir que tout le monde peut prévenir les maladies de la peau sans pour autant y consacrer un investissement particulier, il suffit de quelques attentions mais il est nécessaire de consulter un dermatologue à la vue d’une lésion sur la peau.

Sachez également que les individus n'ont pas les mêmes réactions face au soleil, comme le tableau précédent nous le montre.

En effet, les peaux mates sont plus résistantes aux effets du soleil tandis que les peaux claires le supportent moins. Chacun doit apprendre à gérer son capital de photosensibilité. Ainsi, chacun se protègera et évitera les excès. Il faut savoir qu'une surexposition au rayons UVs augmente les risques de maladies comme les cancers de la peau. Car ces problèmes cutanés sont, pour la majorité des cas, dus à une surexposition au soleil. Il ne s'agit pas de fuir le soleil mais surtout de prendre les précautions nécessaires pour pouvoir jouir des effets bénéfiques que cet astre nous apporte également.


Le capital soleil de la peau

La peau possède un capital soleil contre les agressions de celui-ci lié aux caractéristiques de production de mélanocytes (taille, activité, distribution) et donc aux caractéristiques de chaque type de carnation.

Il est donné à la naissance pour la vie et s'épuise au fur et à mesure que l'on vieillit et ne peut pas être renouvelé mais préservé grace à la protection solaire. Ce capital soleil permet à chacun de lutter contre une quantité déterminée d'ultraviolets tout au long de sa vie. Lorsque le capital est épuisé, la peau ne peut plus se protéger contre les agressions du soleil, et les cellules endommagées ne peuvent se renouveler. Ce plus, le capital soleil s'épuise plus vite à certaines périodes de notre vie notamment pendant l'enfance. En dépassant cette limite, on risque de développer des cancers de la peau, de subir un vieillissement cutané précoce et accéléré de la peau.





L'érythème actinique

(le coup de soleil)





Qu'est ce qu'un érythème actinique?

 Les coups de soleil, appelés dans un language plus médical érythèmes actinique, se définissent comme une brûlures de la peau du 1er degré. Il est l'action toxique des rayons ultraviolets B sur les cellules de la peau. Le coup de soleil est le signe que la peau a été agressée par les rayons du soleil lors d'une forte exposition. Le coup de soleil est en fait une brûlure d'intensité variable.


Comment survient le coup de soleil?

Une peau exposée au soleil sans protection et sans y avoir été préparée, rougit. Cette brûlure apparait entre 6 et 24heure après l'exposition, selon la nature des rayons, l'altitude, l'heure, la région du globe et la nature de la peau (phototype). Comme pour toutes les brûlures, le coup de soleil peut être d'intensité plus ou moins grave. L'érythème léger se traduit par une augmentation de la tempèrature de la peau et par un rougissement et correspond à une brûlure du premier degré. L'érythème intense se traduit par l'apparition de petites bulles; c'est une bûlure du second degré.

Les UVA pouvant traverser une vitre, il est possible d'attraper un coup de soleil derrière une fenêtre. Un coup de soleil (causé par les UVB) peut aussi s'attraper à l'ombre, en raison de la réverbération des UV. De plus, comme le montre le dessin ci-contre, les rayons directs se sont pas les seuls à nous parvenirs, donc même sous un parasole, le danger de l'exposition solaire reste présent à cause des rayons diffusés par le ciel et réfléchis pas le sol.




Pour mieux se protéger du soleil



 


         








Voici deux tableaux pour éviter les mauvais effets dus au bronzage




 

EN CONCLUSION ...

Aujourd'hui, dans notre société, le bronzage est devenu un effet de mode, il faut toujours s'exposer plus afin d'être plus bronzé. Certaines personnes font même de cela un commerce : les centres de bronzage et leurs cabines à UV par exemple. C'est pourquoi la surexposition en devient un problème de santé publique, car beaucoup d'entre nous ignorent encore les risques et les conséquences qui peuvent en découler. En effet, même si le soleil nous est essentiel, il reste dangereux pour tous !!! Nous sommes tous inégaux face au soleil, et chacun doit apprendre, selon son type de carnation, à faire du soleil un ami, et non un ennemi pour notre peau et notre organisme.

On peut donc en conclure qu'une exposition aux rayonnements UV est une protection, alors qu''une surexposition est une agression pour notre organisme !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site